"Enfoncé Edison...Pends-toi, Edison" : le téléphote de M. Courtonne, chimiste français
edison chatting.jpg

Le Figaro, 23 juillet 1889

Edison en discussion avec un inconnu au pied de la Tour Eiffel, le 13 août 1889 (Photo Welcomme Collection)

Le téléphote de Courtonne, chimiste français, est mal documenté mais a eu un certain écho dans la presse.

 

Plusieurs journaux (Le Figaro, Paris, Le Petit Marsellais, le 23 juillet 1889 ; Mémorial de la Loire et de la Haute-Loire, Le Rappel,  Le Soir, La Gazette de France, 24 juillet 1889 ; Courrier de Saône et Loire, La Petite République, Journal des Villes et des Campagnes, 25 juillet 1889 ; La Démocratie du Cher, Le Petit Parisien, 26 juillet 1889) mentionnent son nom en évoquant un pli cacheté déposé  auprès de l'Académie des Sciences.  Outre ces articles, le nom de Courtonne apparaît dans un article de L'Indépendance belge du 12 août 1889, qui évoque une possible rencontre avec Edison lors de son passage à Paris à l'occasion de l'Exposition universelle. .

Aucun mémoire ou pli cacheté sur le téléphote n'est mentionné dans les tables des Comptes rendus de l'Académie des Sciences des années 1881-1895. Une note de chimie organique d'un certain H. Courtonne est publiée dans les Comptes rendus de 1882, mais rien n'atteste qu'il s'agisse de la même personne.

On peut se demander si ce téléphote Courtonne n'est pas une simple invention de la presse, visant à flatter le nationalisme français. Le traitement de l'information par La Petite République, Journal bon marché est particulièrement savoureux. Comparant les délais annoncés pour la démonstration des expériences par les eux inventeurs (deux ans pour Edison, six mois pour "Courton"), le journal estime qu'"Edison sera donc en retard de dix-huit mois sur son concurrent". D'où l'accroche : "Enfoncé, Edison !" et la chute "Pends-toi, Edison !".

La Petite République, 24 juillet 1889

La_Petite_République_25_juillet_1889_(2

Paris, 23 juillet 1889

Paris 23 juillet 1889 (2).JPG

Mémorial de la Loire et de la Haute-Loire, 24 juillet 1889

Memorial 24 juillet 1889 (2).JPG

La propagation internationale de la nouvelle

 

 

L'information sera reprise le Evening Star le 24 juillet,  le 25 juillet par le Belfast News, le 26 par le Scottish Leader du 26 juillet 1889. Quelques semaines plus tard, des journaux britanniques parleront d'un M. Courton. Dans la presse britannique, la nouvelle circule jusqu'en octobre 1889.