Le premier brevet américain mentionnant la vision à distance par l'électricité (1895) porte sur un tableau électrique de distribution

Schéma du switchboard de Ward Decker (1894)

Les lecteurs du Vingtième Siècle d'Albert Robida (1882) se souviendront que dans le roman, censé se dérouler en 1952, les conversations téléphoniques et téléphonoscopiques sont parfois soumises à des erreurs des employés du bureau central. Ainsi un des protagonistes du roman raconte-t-il avoir assisté par erreur au petit lever d'une dame et est confus de ne pas avoir eu la courtoisie de s'excuser auprès d'elle. Il s'est contenter d'alerter la standardiste. La scène est illustrée par un dessin "Une erreur du téléphonoscope". Cette fonction de standardiste manuelle, nous ne la connaissons plus guère que par le biais de films anciens. Et nous avons tendance à penser que l'automatisation de l'interconnexion est une invention relativement récente. Très tôt, cependant, les inventeurs ont veillé à résoudre les problèmes posés par l'intermédiaire des standardistes (lenteurs, coût, risques d'erreurs et d'indiscrétion) en inventant des systèmes automatique, ce que l'on appelle en français des systèmes de distribution automatique, matérialisés par des tableaux de distribution, des switchboards.

Voici une curiosité qui n'avait pas encore retenu l'attention des historiens de la télévision, ni même ceux du téléphone : le premier brevet, attribué  aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne à Ward Decker, mentionnant la vision à distance par l'électricité (seeing by electricity). Ce brevet ne concerne pas un système d'analyse, de transmission ou d'affichage de l'image mais un système de tableau électrique de distribution (switchboard). C'est là une parfaite illustration de ce qu'à la fin du 19ème siècle la vision à distance par l'électricité était avant tout pensée comme une extension de la téléphonie et non comme un système de diffusion multipoints.

De la téléphonie à l'automobile, Ward Decker un petit inventeur oublié

L'inventeur de ce système, Ward Decker est la figure typique de l'inventeur-entrepreneur qui, faute de succès majeur, n'a pas retenu l'attention des historiens.

Ward Decker, fils d'Anson et Pgoebe (Washburn) Decker, est né à Owego (comté de Tioga, Etat de New York), le 11 août 1865. Il a fait ses études à la Free Academy et a ensuite travaillé dans le secteur du livre et de la papeterie pendant une dizaine d'années (1). Il édite notamment en 1892 un recueil de photographie de son village natal. Mais ce sont les développements de l'électricité qui l'intéressent, et comme beaucoup de jeunes américains, il va tenter sa chance dans la course à l'invention. Avant d'obtenir son brevet de switchboard, Decker obtiendra un brevet pour une armature pour machines ou moteurs dynamo-electriques (US531623A) déposé le 17 novembre 1892 et validé le 1er janvier 1895.

Les switchboard : un domaine d'invention et d'investissement en plein développement

 

Des switchboard permettant l'interconnexion automatique des interlocuteurs sans passer par une standardiste ont été imaginé dès 1879, soit à peine trois ans après la démonstration du téléphone par Graham Bell. Decker a lui même tracé un état de la question détaillé, publié dans la revue Electric Power l'année où il obtient son brevet, en collaboration avec E.P. Thompson, un électricien spécialisé dans les rayons-X, collaborateur de l'Electrical World et qui signe aussi la demande de brevet en tant qu'attorney de Decker.

 

Les frères Connoly et McTighe, par ailleurs inventeurs d'un téléphote, avaient obtenu un brevet en 1879 (US 222,458) mais c'est généralement  à Almon Strowger, qui a obtenu un brevet en 1889 (US 447,918) que l'on attribue le premier switchboard ayant eu une exploitation commerciale. Pendants des décennies les standards téléphoniques ont été appelés Strowger et certains sont encore en usage. La Bell Company disposait de son propre système inventé par Hayes et Sear en 1891

La demande d'un brevet pour un switchboard applicable à la télégraphie, à la téléphonie et à la vision à distance par l'électricité est introduite le 14 mai 1894 par Ward Decker. Nous n'entrerons pas ici dans l'analyse technique de ce switchboard, mais du point de vue fonctionnel, la singularité de l'appareil conçu par Decker est bien entendu qu'il le considère applicable pour l'interconnexion de vision à distance alors qu'aucun système n'est opérationnel à cette époque. Le descriptif ne contient aucune considération sur les spécificités d'un switchboard pour des signaux vidéo. La question n'est d'ailleurs pas traitée dans l'article que Decker cosigne avec E.P. Thompson.

 

Ayant obtenu le brevet en Angleterre le 1er avril 1895 (Brevet n.6630) (3)  et aux Etats-Unis le 16 avril 1895  (US537603A) (4), Decker fait construire un important bâtiment  dans la partie orientale. du village d'Owego. Il  crée, en association avec Edward J. Hinckley, la Decker Hinckley Electric Manufacturing Company qui sera absorbée en 1898 par Decker Automatic Telephone Exchange Company d'un capital de 100 000 $. (5) On ne dispose que peu d'information sur le succès de l'entreprise, succès qui ne semble pas être venu. Dans son histoire de la téléphonie indépendante, Harry B. MacMeal mentionne que la Decker Automatic Telephone Exchange Company  ne fait pas partie du trust d'indépendants qui s'est constitué en 1898 pour affronter les grands opérateurs (6). La société fait par contre partie des sociétés déclarées "inoperative and void" par le Gouverneur du New Jersey en 1900 pour ne pas avoir payé les taxes dues depuis 1896 (7).

La reconversion dans l'industrie automobile

En 1901, Decker obtient un nouveau brevet pour un shunt téléphonique (US 671,311) (8). Cependant, à partir de 1902 il change de secteur d'activité et se lance dans la construction d'automobiles. En 1903 il fonde  la Decker Automobile Company. Au cours de l'été de la même année, les plans d'une usine à Binghamton sont dessinés mais n'ont pas été mis en œuvre. La production a pris fin en 1903. Au total, au moins trois véhicules ont été créés, probablement quelques-uns de plus.(9)

 

En 1916, Decker obtiendra encore un brevet pour un dispositif de clavetage d'arbre. (US1205717A)

En 1909, Decker a publié un cours d'électricité pour débutants.(10)

Ward Decker est décédé à Owego le 14 décembre 1928. Les passionnés de l'histoire de l'automobile se souviennent plus de lui que les historiens des télécommunications et de la télévision.

 

Il est assez amusant de relire la déclaration que E.P. Thompson, l'attorney de Decker avait faite dix ans plus tôt dans un long texte sur les inventions liées à l'électricité et où il se gaussait des inventions relatives à la vision à distance (seeing by electricity) (11). Avoir introduit dans le brevet une mention à ce domaine incertain était à la fois un risque et une provocation. Une manière de prendre date aussi. En définitive, c'est cette seule mention de seeing by electricity qui distingue le brevet de Decker de ses concurrents et qui nous permet aujourd'hui de l'insérer enfin dans l'histoire de la télévision, ou, plus exactement, de la vidéo-téléphone. Decker est bien le premier à avoir obtenu un brevet censé concerner la vision à distance par l'électricité aux Etats-Unis et en Grande Bretagne et le second brevet au monde après celui de Paul Nipkow. L'impact de son invention ayant été nul, lui rendre hommage ici n'est pas purement symbolique : il s'agit de rappeler que l'histoire des technologies, et de la télévision en particulier, n'est pas linéaire. Le rôle de l'historien, ou de l'archéologue, est aussi d'identifier les échecs ou les idées prématurées.

André Lange

10 juin 2020.

Remerciements à Mark Schubin pour sa collaboration.

Owego au début des années 1890. Photographie extraite de l'album Souvernir of Owego. Indelible photographs édité par Ward Decker, The Albertype co., c1892.

(1) D'après la notice biographique de Ward Decker, in KINGMAN L.W. FERGUSSON,  Our County ant its People. A Memorilal History of Tioga County, New York, W.A. Fergusson & Co, Elmira, N.Y., 1897?, pp.591-592

(2) THOMPSON E.P. a,d DECKER W., "Automatic Telephone Exchange Systems", Electric Power, 1896, pp.23-32.

(3) Patents for inventions : abridgments of specifications ... 1893-1896:Class 35-38., Patent Office, 1989, p.128

(4) W. DECKER, Automatic Telephone Exchange System  No. 537,603. Patented Apr. 16, 1895

(5) The Electrical World, 9 April 1898, p.459

 

(6) MACMEAL H.B., The story of Independent telephony, Independent Pioneer Telephone Association, c1934., p.102

(7) Acts of the Legislature of the State of New Jersey ... 1900, p.563

Cycle and automobile trade journal. v. 7 (Apr.-June 1903), p.104

Un modèle de voiture Darrow, produite à Owego et portant le nom de l'associé de Ward Decker

(8) Telephone Magazine, May 1901, p.290.

 

(9) "Decker Automobile Company" (de.wikipdia, consulté le 10 juin 2020)

 

(10) DECKER W., Complete condensed electricity. A practical and simplified course of study for beginners, Barnes Manufacturing, 1909.

(11) THOMPSON E.P., "An Analytical and Systematic of Inventing"Electrical World, December 20 1884, p. 235

Le roman Het televisie experiment de Bert 

Histoire de la télévision
https://www.histv.net

A propos de ce site

 

Pour être tenu.e informé.e des parutions de nouveaux articles, abonnez vous aux pages Facebook et Twitter "Histoire de la télévision"

© 2018 by André Lange.

Contact : histv3@gmail.com

twitter.png