FIGUIER, Louis, « Le télectroscope, ou appareil pour transmettre à distance des images », 
L’Année Scientifique et Industrielle, 21, n°6, 1878, pp.80-81.

Louis FIGUIER, L'année scientifique et industrielle ou Exposé annuel des travaux scientifiques, des inventions et des principales applications de la science à l'industrie et aux arts, qui ont attiré l'attention publique en France et à l'étranger. Vingt et unième année (1877), Librairie Hachette, Paris, 1878. (Coll. A. Lange).

Légende :
LE TELEPHONE - EXPERIENCE FAITE, AU MOIS DE JUIN 1877, DE BOSTON A SALEM, PAR M. GRAHAM BELL.
1. Expédition de la dépêche verbale de Boston.
2. Réception de la dépêche verbale à Salem.

Louis FIGUIER (Montpellier, 1819 ~ Paris, 1894)

Neveu de Pierre-Oscar Figuier, professeur de chimie à l'Ecole de pharmacie de Montpellier, il devint docteur en médecine (1841), agrégé de pharmacie et de chimie (1844-1853) et docteur ès sciences physiques (1850). Il fut professeur à l'Ecole de pharmacie de Montpellier, puis, à partir de 1853, à celle de Paris. Il fit quelques travaux de recherche, à travers lesquels il s'opposa à Claude Bernard; mais, devant les démentis qui lui étaient infligés, il les abandonna et se consacra dès lors à la vulgarisation scientifique. En 1855, il prend la direction de la la rédaction scientifique dans La Presse. Il fonda, en particulier, en 1859, une publication annuelle: L'Année scientifique et industrielle (ou Exposé annuel des travaux), dans laquelle il recensait les productions scientifiques de l'année. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont plusieurs eurent beaucoup de succès: Exposition et histoire des principales découvertes scientifiques modernes (1851), L'Alchimie et les Alchimistes (1854), Les applications nouvelles de la Science à l'Industrie et aux Arts (1856), Les Grandes Inventions anciennes et modernes (1861), Le Savant du foyer (1862), La Terre avant le déluge (1863), La Terre et les mers (1864), Les Merveilles de la science (1867-1891), Les Merveilles de l'industrie (s.d.).

   

Louis Figuier était de son vivant une figure aussi célèbre que Jules Verne, qui fut son lecteur, et auquel un article du journal Le Temps (28 janvier 1884) l'a comparé pour opposer le romancier et le vulgarisateur qui "s'en tient à l'exposé scientifique".

 

Bibliographie

Notice biographique dans  Dr. HOEFER, Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à 1850-60, Firmin-Didot, Tome XVII, Paris, 1866.

 

Voir également F. CARDOT, "Louis Figuier et l'électricité. Un exemple de vulgarisation scientifique dans la seconde moitié du XIXè siècle", in F. CARDOT (éd.), La France des électriciens, 1880-1980, Presses universitaires de France, Paris, avril 1986.

 

Divers textes de Figuier ont été réédités dans L. FIGUIER, Les merveilles de l'électricité, Textes choisis présentés par Fabienne Cardot, Paris, 1985.

Le roman Het televisie experiment de Bert 

Histoire de la télévision
https://www.histv.net

A propos de ce site

 

Pour être tenu.e informé.e des parutions de nouveaux articles, abonnez vous aux pages Facebook et Twitter "Histoire de la télévision"

© 2018 by André Lange.

Contact : histv3@gmail.com

twitter.png