Histoire de la télévision
https://www.histv.net

A propos de ce site

 

Pour être tenu.e informé.e des parutions de nouveaux articles, abonnez vous aux pages Facebook et Twitter "Histoire de la télévision"

© 2018 by André Lange.

Contact : histv3@gmail.com

Le roman Het televisie experiment de Bert 

twitter.png
Evocations littéraires et artistiques de Paul Nipkow et de son disque

Le personnage de Paul Nipkow et le caractère à la fois simple et mystérieux du disque, liés à la sensationnelle mise au point de la télévision par John Logie Baird en 1925 ne pouvaient manquer de retenir l'attention des créateurs.

  • Secret Army de Gerard Glaister (1977-1979)

Selon l'article "Paul Nipkow" de Wikipedia.en (consulté le 2 février 2018), l'inventeur est cité, dans un épisode de la série télévisée Secret Army comme étant le seul inventeur de la télévision par le Standartenfuhrer Kessler,  le principal personnage officier nazi dans cette fiction, inspirée par la période de l'occupation allemande et de la Résistance en Belgique. La série est l'oeuvre du créateur Gerard Glaister. Elle a été co-produite par la BBC et la télévision flamande BRT et diffusée en trois saisons (1977-1979).

  • A Proposal... de Roger Leyonmark, 2002.

Un disque de Nipkow apparaît dans la délirante composition  A Proposal for Sending and Receiving Moving-Picture Signals between the Planets Earth and Mars by Means of Electric Telescope, 2002 que le graphiste Roger Leyonmark m'a aimablement fait parvenir en 2002, en la dédiant au présent site.

  • Thomas Pynchon, Against the Day, 2006

Le disque de Nipkow apparaît dans le roman Against the Day, Viking, New York, 2006 de Thomas Pynchon (Contre-jour, traduction par Claro, Editions du Seuil, Paris, 2008. Ce roman fleuve (1468 pages dans son édition de poche) dont l'action se passe entre l'Exposition universelle de Chicago de 1893 et les lendemains de la Première Guerre mondiale, est bourré d'allusions aux questions de physique, d'optique et aux inventions de la période, y compris le cinématographe. 

Le disque de Nipkow apparaît à la page 1042 de l'édition de poche, dans la collection Points du Seuil :

"Matez-moi ça", fit "Dick" qui les conduisit dans une pièce attenante, peu éclairée, où trônait, dominé par un disque métallique qui tournait rapidement, un énorme engin d'un mètre quatre-vingts de haut avec plein de perforations disposées selon un motif en spirale, éclairé par une lampe à arc, avec une rangée de piles au sélénium occupant tout un pan de mur.

"Dick" s'approcha d'un panneau de commandes et de manomètres vaguement éclairés, et entreprit de faire fonctionner la bécane. "J'ai à proprement parlé rien inventé, toutes les pièces étaient déjà en vente sur le marché, mince alors, ce scanner Nipkow on le trouve depuis 1884. J'ai juste voulu voir si tout ça pouvait se combiner ensemble, comme qui dirait."

Chick examina avec une grande curiosité scientifique l'image scintillante qui apparut sur l'écran à l'autre bout de la salle, et vit ce qui ressemblait à un grand singe avec un chapeau de marin au bord retourné sauter à bas d'un palmier sur un vieil homme - un skipper, à en juger par la casquette qu'il portait".

"Je capte ce truc toutes les semaines à peu près à cette heure-ci" dit "Dick", même s'il semble parfois venir, eh bien, tu pourrais trouver ça bizarre, mais d'un endroit moins à la surface de la Terre que -".

"Perpendiculaire", suggéra Chick. Il remarqua que Treacle était assise tout près de lui sur le canapé, et qu'elle avait défait plusieurs boutons de sa robe et semblait assez agitée. Au lieu de regarder les points lumineux, qui apparaissaient beaucoup plus vite que l'oeil humain ne pouvait les suivre, et clignotaient à différentes intensités l'un après l'autre, afin de créer l'illusion du mouvement dans un cadre unique, elle regardait Chick

Celui-ci attendit la fin de la transmission, dont la signification lui échappa, et prit congé.(...)".

  • Le projet d'installation Big Paul de Gehrard Sengmüller.

Gebhard Sengmüller est un artiste autrichien travaillant dans le domaine de la technologie des médias, actuellement basé à Vienne. Son oeuvre est inspirée par l'archéologie des médias. Depuis 1992, il développe des projets et des installations axés sur l'histoire des médias électroniques : il crée des systèmes de commande alternatifs pour le contenu multimédia; et la construction de réseaux autogénératifs. Son travail a été largement diffusé en Europe, aux États-Unis et en Asie, entre autres à Ars Electronica Linz, à la Biennale de Venise, à l'Institute of Contemporary Arts de Londres, à la Postmasters Gallery de New York, au Museum of Contemporary Photography de Chicago ou le Centre ICC de Tokyo.

En 2017, Sengmüller a annoncé sa prochaine installation, "Big Paul",  un hommage au disque de Nipkow, pour lequel il cherche des  financements.

"Big Paul" est un système de télévision électromécanique fonctionnel, qui conserve le disque Nipkow original, mais l'agrandit à un diamètre de deux mètres, augmentant ainsi considérablement le nombre de lignes d'image transmissibles et la résolution d'image réalisable. Cela signifie que, pour la première fois, un système de télévision est créé qui conserve l'idée originale de Nipkow, mais lui permet de fonctionner dans une qualité contemporaine. Dans le même temps, je montre un appareil qui - comme le cinéma et le phonographe, mais contrairement à la télévision électronique - peut être compris et immédiatement expérimenté par les téléspectateurs.

L'installation planifiée est une étape supplémentaire dans mon intense exploration médiatique et archéologique des appareils médiatiques des XIXe et XXe siècles. Dans un voyage fictif à travers le temps, j'introduis des changements mineurs à une force cruciale dans l'histoire des médias et tente d'interpoler les impacts que ces changements auraient pu avoir."
 

André Lange, 2 février 2018

Sur Against the Day / Contre-jour :

Sur Gehrard Sengmüller​

  • LIN TAY, S., "Architectures Control and Points of Resistance", in JUHASZ A. and LEBOW, A., A Companion to Contemporary Documentary Film, John Wiley & Sons, 3 mars 2015

Thomas Pynchon (vers 2013)