top of page
La photographie par téléphone de Lewis Dowe
(25 octobre 1878)
high school.png

Lewis  DOWE, Vue stéréoscopique de la High School de Petaluma (Source : Online Archive of California)

"Telephone"
Petaluma Weekly Argus
Fri, Oct 25, 1878
Petaluma Weekly Argus 25 10 1878.png
box camera.png

Le grand appareil photo à plaque sèche en bois présente peu d'éléments d'identification, à l'exception de deux pièces en laiton estampillées « L. Dowe, Créateur. Un certain Lewis Dowe était un photographe californien actif pendant au moins quinze ans au cours du dernier quart du XIXe siècle, dont une dizaine à San Francisco. Peut-être qu'il a fabriqué cet appareil photo. Bien que simple en apparence, il était bien conçu et construit. Construit principalement en acajou, l’appareil photo de Dowe était équipé d’un objectif périscopique de R. D. Gray de New York. Un support de boîtier coulissant pour le support de plaque facilite la mise au point. Gustavson, T. Camera: A History of Photography from Daguerreotype to Digital, Sterling Innovation, 2009, p.92

Petaluma_Weekly_Argus_1882_01_20_Page_3.jpg

The Petaluma Weekly Argus;, 20 January 1882

Un entrefilet paru dans le Petaluma Weekly Argus, hebdomadaire de la ville de Petaluma en Californie, nous apprend que le photographe L. Dowe a construit une ligne téléphonique entre son studio (gallery) et sa résidence et qu'il est à présent prêt pour diriger un orchestre et prendre une photo par téléphone (take a picture by telephone).

Lewis Dowe (1837-1919), photographe novateur

Lewis Dowe est une personnalité bien identifiée, qui dispose de sa notice biographique sur le site Petaluma Pionners

LEWIS DOWE est né en 1837 à Hanovre, dans le comté de Grafton, dans le New Hampshire et est décédé en 1919 à Portland, dans l'Oregon. Il est arrivé à Petaluma en septembre 1875 et a installé son studio de photographie dans le studio anciennement occupé par le photographe Hugh Anderson (né en 1826 ; décédé en 1900 ; actif à Petaluma de janvier 1872 à décembre 1873), situées au 649 Main Street. Dowe a travaillé à Petaluma à la fois comme photographe de « vue » et de portrait. Lui et sa femme étaient musiciens et très actifs socialement à Petaluma tout au long de leur résidence de sept ans. Le couple vivait sur la rue D et, en octobre 1878, le Petaluma Weekly Argus souligna particulièrement le fait qu'ils avaient installé une ligne téléphonique entre leur domicile et leur studio de photographie. Le Petaluma Courier rapporte en novembre 1880 que Dowe a créé un portrait « grandeur nature » du général Vallejo en déclarant : « Il est aussi parfait que possible et met en valeur le vieux soldat. » En mars 1882, Dowe  a quitté Petaluma et a poursuivi sa profession à San Francisco. Dès le 15 mars, George Ross (1832-1893), un collègue photographe de Petaluma, acheta les négatifs de Dowe, et Ross annonça dans les journaux de Petaluma entre le 15 mars 1882 et octobre 1887 qu'il ferait des copies des négatifs de Dowe «au prix le plus avantageux ». Selon a nécrologie de Dowe, publiée dans l'Oregon Daily Journal, « Il avait la réputation d'être le premier homme de la côte à fabriquer des plaques sèches et des appareils photo portables. »

Selon les notices nécrologiques, parues dans The Oregon Daily Journal et dans The True Repubican, Dowe avait créé un orphéon à Sycamore, dans l'Illinois, dont il était le chef. Il avait ensuité incorporé, durant la Guerre civile,  comme volontaire dans le 52ème régiment d'infanterie de l'Illinois. Il s'était établi à Petaluma peu après la fin de la guerre et y avait ouvert un magasin de matériel photographique et enseignait la musique d'orphéon. Il était réputé avoir été le premier fabricant sur la côte Ouest de plaques sèches et de caméras portables. A San Francisco, il avait ouvert un studio et un magasin d'instruments de musique. Le tremblement de terre de terre de 1906 avait détruit tout les acquis de sa vie. 

Une photographie du studio de Dowe à Sycamore (Illinois) est conservée au Metropolitan Museum of Arts. On peut y observer la présence d'un mannequin sur la façade, ce qui indique une certaine fantaisie et un sens de la communication de la part du photographe.

 

C'est probablement le même Lewis Dowe de Sycamore qui avait obtenu,  avec C. Aruna, le 18 février 1868 un brevet pour un tambour de tuyau de poêle (Store Pipe Drum). "Les lattes sont articulées d'un côté et les autres côtés peuvent être relevés simultanément pour amener le courant calorique à suivre un cours détourné autour des extrémités opposées des déflecteurs en alternance." (Annual report of the Commissioner of Patents for the year 1868,  v. 1, p;610)

Une idée dans l'air du temps

Il serait évidemment abusif d'attribuer une invention à Lewis Dowe sur la seule base de cet entrefilet, qui relève de la boutade, voir du canular. Cette boutade est intéressante car elle s'inscrit dans le contexte de l'imaginaire créé par l'invention du téléphone et son entrée dans la vie quotidienne. 

L'idée de la transmission de musique par téléphone est apparue dès la démonstration du téléphone par Graham Bell. Le Petaluma Weekly Argus du 16 mai 1879 rapporte que Dowe a organisé une démonstration de transmission entre son studio et son domicile d'un récital de piano et cornet donné par son épouse et un Mr. Page.

Nous ignorons si l'idée de prendre des photographies par téléphone provient de Dowe lui même, esprit novateur d'après cette notice biographique, ou si elle relève d'une moquerie, médisante ou amicale, du journal local. Le fait que le journal local mentionne l'installation du téléphine indique probablement que Dowe était pionnier en la matière et que cette installation a été un sujet de conversation à Petaluma, qui devait compter aux alentours de 3000 habitants en 1878. Dowe y était visiblement populaire comme musicien des fêtes du samedi soir. Toujours est-il qu'elle est, en octobre 1878, assez originale. Il ne s'agit pas de transmission d'images, comme dans le canular de l'électroscope du Sun (18 mars 1877) ou dans les propositions d'Adriano de Paiva, Constantin Senlecq, George R Carey, que Dowe ne pouvait connaître à l'époque. Mais, si il a réellement formulé l'idée, il est probable qu'elle se basait elle aussi sur les propriétés du sélénium. 

André Lange

4 juin 2024

Dowe Coggeshall.jpg
Petaluma_Weekly_Argus_1875_09_17_page_2.jpg

Annonce publiée dans Petaluma Weekly Argus, 17 September 1875

Bibliographie

 

The_True_Republican_1919_12_13_page_1.jpg
Petaluma_Weekly_Argus_1875_09_24_page_3.jpg

Petaluma Weekly Argus, 23 September 1875

Petaluma_Weekly_Argus_1876_12_22_page_2.jpg

Petaluma Weekly Argus, 22 December 1876

The Petaluma Courier 25 4 1878.png

The Petaluma Courier, 25 April 1878

The_Petaluma_Courier_1878_08_07_Page_3.jpg

The Petaluma Courier, 18 August 1878

Petaluma_Weekly_Argus_1879_05_16_page_3.jpg

Petaluma Weekly Argus, 16 May 1879

Oregon Daily 30 11 1919.png

Avis nécrologique,  The Oregon Daily Journal, Nov 30, 1919

Lewis DOWE, Dowe’s Photograph Rooms, Sycamore, Illinois], 1860s, Albumen silver print,

(Source : Metropolitan Museum of Art

"Lewis Dowe, Pionner Died, Aged 81 Years", The True Republican, Sycamore, Ill, 13 December 1919

lewis-dowe-dowes-photograph-rooms-sycamore-illinois-1860s.jpg
Oregon Daily Journal 29 11 1919.png

Avis nécrologique,  The Oregon Daily Journal, Nov 29, 1919

bottom of page