Le roman Het televisie experiment de Bert 

Histoire de la télévision
https://www.histv.net

A propos de ce site

 

Pour être tenu.e informé.e des parutions de nouveaux articles, abonnez vous aux pages Facebook et Twitter "Histoire de la télévision"

© 2018 by André Lange.

Contact : histv3@gmail.com

twitter.png
Une première expérimentation à réévaluer
 
Denis D. REDMOND, "An electric telescope",  
English Mechanic and World of Science, 
n. 724, 7 February 1879.

Un ophtalmologue réputé

Denis Daniel Redmond était le fils de feu Denis Redmond, de
Belmont. Lodge, Sandford, County de Dublin et de son épouse BrIdget Emily, fille de feu Patrick Gorman, de Dublin. Il a reçu une éducation classique au Belvidere et au  CIongowes Colleges, Il a travaillé quelques années dans le magasin d'un marchand de vin avant d'entreprendre, en 1873, des études scientifiques et médicales au Royal College of Science et à l'Université Catholique de Dublin, ainsi qu'à la Saint-Vincent School. Il a ensuite étudié à l'Ecole polyclinique de Vienne, et  à l'Hôtel Dieu, Paris. Il a obtenu sa licence en 1878 est devenu par la suite Fellow du Royal Collège of Surgeons Il était chirurgien ophtalmologue au St. Vincent Hôpital, Assistant chirurgien au National Eye and Ear Infirmery  et, à partir de 1883, Professeur d'Ophtalmomolgie à l'Ecole de Médecine de l'Université catholique de Dublin Il a publié quelques articles dans des  revues médicales et. était un correspondant de la
Revue Générale d'Opthalmologie. Il est mort célibataire, le 11 août 1892.

 

Quelques informations sur lui apparaissent dans un procès d'héritage  d'un de ses oncles, Mr Godman qui s'est tenu à Dublin en janvier 1885.  D'après ses déclarations au procès, il a beaucoup travaillé durant ses premières années pour les institutions médicales en volontariat, sans rémunération, ce qui aurait étonné son l'oncle et aurait incité celui-ci à faire de généreuses donations à ces institutions. D'après sa notice nécrologique  Redmond est décédé relativement jeune. Il avait conçu des appareils électriques visant à soigner les maladies des yeux et des oreilles. Toujours d'après cette notice, il était un homme modeste, écrivait peu, mais jouissait d'une excellente réputation auprès de ses confrères.

Recherches en matière de téléphonie et de transmission des images

 

Quelques mois après l'annonce de l'invention du téléphone par Graham Bell, il a obtenu le 9 juillet 1877 un brevet britannique provisoire (n.3822) pour une "amélioration en téléphonie électrique et télégraphie" (The London Gazette, November 16, 1877). Quelques mois plus tard il écrit au journal Nature qui publie quelques lignes d'une lettre de lui dans laquelle il commentait l'alarme téléphonique du Dr. Röntgen, indiquant qu'il a trouvé une méthode très opérationnelle (Nature, January 10, 1878, p.213).

On peut supposer qu'en tant qu'ophtalmologue a eu connaissance de l'oeil électrique artificiel présenté par le 18 février 1876 par Werner Siemens à la Royal Institution et dont des applications comme possible prothèse oculaire pour les aveugles avait été suggérée. Toujours est-il que le 7 février 1879, l'English Mechanic and World of Science publie une lettre de Redmond dans laquelle il explique qu'en utilisant un ensemble de circuits composé de cellules de sélénium et de platinum, il a réussi à transmettre de images d'objets lumineux simple. La transmission avec un seul circuit a cependant échoué en raison de la lenteur de réactivité du sélénium. La transmission est assurée avec un système complexe de synchronisation, inspiré de la "copying telegraphy", c'est à dire probablement d'un dispositif de type de celui utilisé par Alexander Bain ou l'Abbé Caselli. 

 

Une contribution à réévaluer

La revendication d'une transmission réussie d'images d'objets lumineux très simple n'a jamais été documentée au delà de la lettre de Redmond, malgré des lettres de demandes d'explication publiées par le magazine britannique English Mechanic and World of Science, dont la lettre de Glew et celle de Morshead, toutes deux publiées le 21 février. Le 13 mai 1880, Gordon a rappelé sa proposition dans une lettre au Times, et le 14 mai 1880 l'English Mechanic and World and Science publie encore une lettre d'un certain H.E. Bolton rappelant la lettre initiale de Redmond. 

 

Cette absence de réponse de Redmond et le fait que l identité de celui-ci est restée inconnue jusqu'à ce que Mark Schubin retrouve sa trace ont fait que les historiens classiques de la télévision ne lui ont pas prêté beaucoup d'intérêt. Shiers et Abramson se contentent de citer la  lettre sans la commenter. Burns parle de Redmond comme d'un obscur inventeur et, dans sa narration, place sa contribution après celle de Ayrton et Perry, alors qu'elle la précède de quatorze mois.

 

Schubin fait remarquer que les informations biographiques dont on dispose sur Redmond indique un personnage sérieux, modeste et visiblement désintéressé. Il considère qu'on peut donc lui faire crédit de la réalité de ses expériences et de la date de celles-ci qui devraient avoir eu lieu fin 1878. La proposition d'un formule de captation "pixel to pixel" et son expérimentation serait ainsi contemporaine des premiers travaux de Senlecq et de Carey, mais antérieure aux premières publications de ceux-ci. Redmond ne paraît pas été avoir obsédé par une revendication de priorité et n'a pas déposé de demande de brevet. Si il a expérimenté, il a probablement pris conscience plus rapidement que d'autres des limites du recours au sélénium.
En l'absence de témoin de ses expériences, celles de Shelford Bickwell, qui firent elles l'objet de démonstrations publiques, resteront pour longtemps créditées de la primauté.


Il est intéressant de noter que le titre de l'article, qui n'est peut-être pas de Redmond lui-même, reprend la terminologie de "telescope électrique" proposée par Adriano de Paiva dans son premier article "A telefonia, a telegrafia e a telescopia" in O Instituto - revista científica e literária, XXV ano, Segunda Serie, Julho de 1877 a Junho de 1878,

On trouve une coupure de cet article dans les "Scrapbooks" d'Edison, avec une datation manuscrite erronée (Feb. 1878 au lieu de 1879). (Menlo Park Scrapbook Series: Cat. 1056 (No. 40) -- Various Electrical Appliances and Torpedo [SM056] )

Bibliographie

 

"Denis Daniel Redmond", in CAMERON, C.A., History of the Royal College of Surgeons in Ireland, and of the Irish schools of medicine : including numerous biographical sketches, also a medical bibliographyFannin, Dublin, 1886, pp.650-651

Notice nécrologique (British Medical Journal, August 20, 1892),

Remerciements à Mark Schubin pour ses précieuses indications.

André Lange, 22 mars 2018

Brevet provisoire de D.D. Redmond "Electric Telephony and Telegraphy", 16th October 1877 (Aimablement communiqué par Mark Schubin)

L'Ecole de Médecine de la l'Université catholique de Dublin, fondée en 1855.